AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
TROIS CANDIDATURES AUX POSTES D'ADMINISTRATEURS ONT ÉTÉ RETENUES.
Félicitation à Echtach Oshenn, Oxana J. Stevens & Anna L. Huntington

Partagez | 
 

 Why You Wann Show Up ♦ Alvaro & Oxana.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Oxana J. Stevens
A D M I N I S T R A T R I C E
POSTS : 81
PSEUDO : dadeloux
AVATAR : Elizabeth Olsen
CREDITS : Jude ♥

MessageSujet: Why You Wann Show Up ♦ Alvaro & Oxana.   Lun 5 Mar - 18:29


In A Old T-Shirt That I Loved.


Les nouvelles collections étaient passées depuis longtemps. L'agence était vide. Personne n'avait besoin de nouvelles photos. Les journées seraient plus remplies d'ici quelques semaines. Il y aurait des mannequins et des vêtements par milliers entassés dans toutes les pièces. La collection automne-hiver. Je l'attendais. J'étais la dernière cet après midi. Il n'y avait rien à faire, tout le monde était parti. Tout le monde sauf moi. Je n'avais pas envie de rentrer chez ma mère. Pas plus que chez mon père puisqu'il habitait la même maison. J'avais du mal à supporter leur amour parfait. Je n'avais jamais pu me faire à son retour, il y a 6 ans. Il était entré dans ma vie. J'avais reconnu l'homme des vieilles photos de ma mère qui s'était dessiné dans l'entrée. Elle l'avait accueilli comme si il ne l'avait jamais quitté. Je ne le connaissais pas. Il n'avait pas été véritablement un père, simplement un donneur de sperme. Il avait été mon donneur de sperme anonyme jusqu'à mes 17 ans. Le soleil brillait. Il était tôt. J'attrapais mon appareil photo et fermait l'agence. Personne n'appellerait pour louer mes services aujourd'hui. Si quelqu'un appelait, il attendrait demain. Je posais mon appareil sur le siège avant, à côté de moi, direction la plage. J'aimais faire des clichés des touristes qui s'émerveillaient devant l'océan. Le soleil admirait son reflet dans l'eau bleu de Perth. La plage était bondée. Les cris des enfants parvenaient à mes oreilles. Je laissais mon appareil me guider. Quelques clichés plus tard je me retrouvais près du bar. J'entrais sans hésiter. Un peu de fraîcheur me ferait le plus grand bien. Je m'approchais du comptoir. J'avais dans l'idée de retourner vite en terrasse un verre à la main. Mon regard s'arrêta un instant sur le barman. Je le connaissais. Mes souvenirs me ramenèrent quelques années en arrière, avec quelques verres de plus dans le nez. Alvaro. Je l'avais détesté de ne jamais m'avoir rappelée. J'avais coincé son souvenir dans un coin reculé de ma tête. J'inspirai un grand coup.

"Bonjour. Le salut fut bref, j'avais le souvenir en travers de la gorge. Une Tequila Sunrise."

Je me demandais si il serait capable de me reconnaitre. J'avais bu, lui aussi. Mais je n'avais pas oublié le lendemain, lui si. Il avait prit mon numéro, ne l'avait pas utilisé. Silencieuse, je contemplais l'étalage de bouteille derrière le bar. J'avais envie de prendre une photo. Je n'osais pas.

_________________

Should I Just Call It Whiskey.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
B. Álvaro Bradshaw
♔ HABITANT DE PERTH
POSTS : 165
PSEUDO : blue romance
AVATAR : zac efron (l)
CREDITS : a voir sur l'avatar
QUARTIER : Northbridge

MY ROLE PLAY CARD
TOPICS:

MessageSujet: Re: Why You Wann Show Up ♦ Alvaro & Oxana.   Lun 5 Mar - 19:15


Bien sur que je l’avais reconnu. Dès qu’elle avait mis pied dans le bar, je l’avais reconnu. Comment aurais-je oublié un tel visage ? Maintenant, c’était plutôt à moi de me demander si elle me reconnaîtra. Après tout, pourquoi m’oublierait-elle ? Moi, le mec qui ait été sa première fois et qui ne l’a pas rappelé durant ces six longues années. Quoi ? Ca faisait six ans ? Déjà ! Le temps passe tellement vite. J’avais l’impression qu’il s’agissait d’hier soir, de cette fête et de notre petit moment à deux. Mais j’avais aussi l’impression qu’il s’agissait d’hier ; le jour où j’ai appris cette terrible nouvelle, la mort de mon père. Si seulement Oxana connaissait la raison de pourquoi je ne l’ai pas rappelé. Elle devait me prendre pour un connard. Un mec hypra canon, qui se fait une meuf comme ça, qui lui donne de faux espoir en prenant son numéro, mais en fin de compte qui ne fait rien. Pourtant, ce n’est tellement pas moi. Si j’avais pris son numéro, c’est bien parce que j’avais souhaité la revoir, et passé d’autres moments en sa compagnie. Les événements m’ont dépassé, et j’ai totalement oublié de passer ce coup de fil. Ou plutôt, je n’avais pas eu envie de m’emmerder avec de telles histoires. Il m’a fallut deux bonnes années avant que je recommence à fréquenter des femmes. Le temps que je retrouve mes repères, des repères où mon père n’était pas présent. Elle ne semblait pas plus heureuse que ça de me revoir, depuis tout ce temps. Elle était froide, sèche. Ce qui signifiait donc qu’elle m’avait reconnu. A être comme ça, elle me stressait. Ce qui ne fallait pas faire, car lorsque je stresse, je commence à déblatérer tout et n’importe quoi. J’enchaine conneries sur conneries. Alors lorsqu’elle me commanda un alcool, je ne trouvai qu’à dire « Je ne pense pas que l’alcool est bon pour ta libido » je faisais référence à notre soirée. Voyant ce que je venais de dire, la gêne arriva. De suite, je lui retournai le dos pour lui donner ce qu’elle m’avait demandé. Je ne savais pas comment elle allait le prendre, mal ou à la rigolade, mais vu comment elle me semblait froide, elle le prendrait surement mal venant de moi. Pourtant ça ne venait pas d’une mauvaise intention. Une fois sa tequila sunrise faite, je la lui donnai, tout en disant « Pour toi Oxana ! » en quelque sorte pour lui prouver que je me souvenais très bien de qui il s’agissait, et que non, je ne l’avais pas oublié. Je laissai ma main sur sa boisson, attendant qu’elle la prenne, de telle sorte que nos deux mains se touchent. Ce qui fonctionna à merveille. Une fois qu’elle eut pris sa boisson en main, j’allai m’asseoir sur ce qui me servait de chaise, derrière ce comptoir. Cette journée était paisible, moins de dix clients en une minute. Ce qui peut vous paraitre déjà énorme pour vous, mais je vous assure qu’il y a des moments où je ne sais plus où mettre ma tête tellement il y a de l’affluence de l’autre côté du bar. Tellement de personnes attendant leurs boissons. A croire qu’ils ont fait exprès de mettre les danseuses, au moins ça fait patienter les hommes, et aussi les femmes.

_________________



« Nous serons ce que l'on ose. »
Revenir en haut Aller en bas
http://ridethewave.bbactif.com/t189-levanta-o-vestido-zefron http://ridethewave.bbactif.com/t192-lollipop#2614 Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Oxana J. Stevens
A D M I N I S T R A T R I C E
POSTS : 81
PSEUDO : dadeloux
AVATAR : Elizabeth Olsen
CREDITS : Jude ♥

MessageSujet: Re: Why You Wann Show Up ♦ Alvaro & Oxana.   Lun 5 Mar - 23:09


In A Old T-Shirt That I Loved

Est ce que j'avais vraiment pardonné un jour ? Je le pensais. Apparemment pas. Je n'étais pas capable de me montrer plus sympa avec une vieille connaissance. Avec un coup d'un soir. Peut-être que je lui imputais mes échecs sentimentaux. J'avais connu des hommes. Pas longtemps. La différence c'est que je n'avais pas plus envie de les revoir qu'ils n'avaient envie de me revoir. Je partais avant le petit déjeuner. Si ils voulaient me voir ils savaient où me trouver. Ils ne venaient pas. Je ne leur en voulais pas. Je m'étais fait une raison. Les hommes qui couchent le premier soir ne reviennent pas la queue entre les pattes. La remarque me tira un rictus. Avec quelqu'un d'autre la blague m'aurait fait éclater de rire. Mais elle peina à m'arracher un sourire. « Tu sais qu'au contraire l'alcool a un effet dévastateur sur moi qui ravit les hommes ! » Le ton était ironique. Il s'agissait peut-être un peu d'un reproche. Ma mère avait collectionné les hommes. J'étais son portrait craché. Je buvais et je couchais. Pas d'histoire sérieuse. L'ironie avait voulu que je commence quand elle entrait dans une relation. Avec mon géniteur. J'étais plus amer envers Alvaro que je n'avais pensé l'être. J'étais pourtant passé à autre chose depuis. Mon humour débridé était un peu grinçant. Je voulais faire un effort. Montrer que j'avais grandi. Mais au fond j'étais peut-être toujours un peu adolescente. Cachée derrière mon appareil photos je connaissais tout autour. Mais je ne me connaissais pas si bien. Il servit mon prénom avec mon verre. Est ce que j'étais vraiment rassurée qu'il se souvienne de ce qu'il m'avait fait ? Aucune idée. Je m'emparais de mon verre aussi vite que possible. Je ne voulais pas laisser trop longtemps ma main sur la sienne. Je bus tout de suite une première gorgée. Mon appareil était à portée de main et Alvaro assit dans un coin. L'image avait son charme. Oubliant un instant qu'il s'agissait de lui je pris le cliché. La photo était toujours un instant suspendu, hors du temps. Dès que j'eus refermé l'objectif je sentis à nouveau la tension. J'avalais mon verre d'un trait. « Désolée, déformation professionnelle » Je posais la vie des gens sur pellicule sans demander leur autorisation. Je m'excusais toujours après. Entrer dans la vie des gens par effraction, c'était mon métier. Evoquer la mienne était toujours plus compliqué. Je pris une inspiration. « Je t'ai détesté, tu sais. » La dose d'alcool, si faible soit-elle, m'avait rafraichie et apaisée. Je laissais tomber quelques pièces sur le comptoir. Un enfant était assis en terrasse, la paille de son diabolo menthe à la bouche. Je volais un instant de sa vie aussi. La carte mémoire de mon appareil était presque pleine, journée fructueuse.

_________________

Should I Just Call It Whiskey.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
B. Álvaro Bradshaw
♔ HABITANT DE PERTH
POSTS : 165
PSEUDO : blue romance
AVATAR : zac efron (l)
CREDITS : a voir sur l'avatar
QUARTIER : Northbridge

MY ROLE PLAY CARD
TOPICS:

MessageSujet: Re: Why You Wann Show Up ♦ Alvaro & Oxana.   Jeu 8 Mar - 19:51


Elle avait le droit de m’en vouloir, je la comprenais. Elle pouvait tout rejeter sur moi aussi si elle le souhaitait. Elle avait le droit de souhaiter une autre personne qui aurait pu être là pour sa première fois. Mais il s’était agit de moi. Moi qui l’avais touchée la première fois, moi qui la fis frémir en premier, moi qui lui donnai son premier orgasme, moi qui lui fis mal pour une première fois, moi qui l’avais dépucelée. Enfin de compte, en une soirée qu’est ce qu’on peut en faire des choses à une seule personne. Elle a eu aussi le droit de s’accrocher à un quelconque quelque chose entre nous, ça aurait put. Je n’étais pas entièrement en tort. Je n’avais pas souhaité cela. Mais elle m’en voulait, et je comprenais. Après tout : je m’en voulais tout autant. Ce serait surement exagéré de dire que j’ai pensé tous les jours à elle jusqu’à maintenant. Mais ce n’est pas totalement faux. De temps en temps, je pensais à elle. A la première fille dont j’avais vu le corps, la première fille qui m’avait vu nu (sans compter ma mère, ma sœur, ou la famille), la première qui m’avait donné autant de plaisirs. On peut penser qu’une relation ne peux pas réellement débuter sur une base sexuelle, pourtant je vous promets que je pense avoir ressentit des choses durant cet acte. J’aurais du la rappeler dès le lendemain, sans hésiter et me poser toutes ces questions, on aurait pu construire vite fait un petit quelque chose à nous deux. Elle aurait pu me soutenir après l’annonce de la mort de mon père. Ma vie serait si différente maintenant. Le passé fait notre présent. Un seul petit truc peut tout faire basculer. Je m’en voulais, mais surtout je n’osais pas la regarder droit dans les yeux en cet instant. Elle me foutait mal à l’aise. J’avais l’impression d’être si… petit, si maladroit dans mes paroles. Je me sentais si nulle, si insignifiant. « Excuse moi, ce n’est pas ce que je voulais dire » On devait avoir changé depuis toutes ces années. Après tout qui étais-je pour pensé qu’elle avait changé, après tout : même à l’époque je ne connaissais pas grand-chose d’elle : à part son corps. C’était ma première femme, vite fait dit, et son corps était resté gravé dans ma mémoire. Je me souviens encore de la deuxième, après seulement deux ans, je l’avais trouvé si … différente. Elle n’était pas Oxana. Je m’étais surpris à chercher une deuxième Oxana, avec le même corps, mais c’était impossible. Dans mes rêves. J’avais donc du apprendre à profiter des autres corps. Maintenant que je la revoyais, je ne l’imaginais même pas nue. Elle était encore plus belle, et son corps avait du changer, du moins un tout petit peu. Elle devait être encore plus proche de la perfection. Elle était surement devenue en quelque sorte une sorte de fantasme. Ce qui ne devait pas être réciproque, à la vue de nos retrouvailles. Sentant mes joues rosir, je me retournai de suite, pour ne pas qu’elle me voit dans un tel état. Je ne devais pas me laisser abattre, il s’agissait juste du passé, d’un passé si plaisant. Je fis exprès de faire en sorte de sentir sa main sur la sienne. Je n’avais pas pu m’en empêcher. Mais après qu’elle retira sa main, je me sentis mal à l’aise, et allait directement m’asseoir, le plus loin possible d’elle. Il ne s’agissait donc de seulement quatre mètres… Ne voulant pas penser à elle, je m’étais jeté dans mes pensées. Je divaguais. Moi qui suis si bon normalement sur les vagues. La revoir était telle toucher un rocher lorsqu’on surf, ou encore s’emmêler dans une tonne d’algues. On perd tout de suite ses repères, n’étant pas habitué à ce genre de scénario. Attendez ! Je rêve où elle vient de me prendre en photo ? Et pas avec n’importe quel appareil photo, elle devait aimer la photographie, et au meilleur des cas, être photographe. Je la vis prendre un petit garçon qui sirotait son sirop. Elle profite tout simplement de l’environnement qui l’entoure, tout comme je fais les soirs où je suis ici à travailler, je profite de la vue des danseuses… « Pas de soucis » J’aurais bien rajouté un petit truc dans le genre : je sais que je suis beau, il est normal que tu veuilles me prendre en photo. Quelqu’un me connaissant bien saurait qu’il s’agit seulement d’ironie, que je ne me prends pas pour ce genre de personnes. Je ne voulais pas tenter le diable avec elle. J’essayais de paraitre simple, moi-même, celui qu’elle a pu connaitre, sans l’alcool dans le nez. J’étais si différent à cet âge là. « Je te rassure, je me détestais aussi, et c’est toujours le cas » Je lui souris. Et tout en montrant son appareil, je lui dis « donc comme ça, tu es devenue photographe, c’est cool ! »

_________________



« Nous serons ce que l'on ose. »
Revenir en haut Aller en bas
http://ridethewave.bbactif.com/t189-levanta-o-vestido-zefron http://ridethewave.bbactif.com/t192-lollipop#2614 Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Oxana J. Stevens
A D M I N I S T R A T R I C E
POSTS : 81
PSEUDO : dadeloux
AVATAR : Elizabeth Olsen
CREDITS : Jude ♥

MessageSujet: Re: Why You Wann Show Up ♦ Alvaro & Oxana.   Ven 9 Mar - 21:28


In A Old T-Shirt That I Loved

Je collectionnais les photos. Comme une enfant collectionne les images. Je me les repassais les soirs d'insomnie. Souvenir d'un moment volé. Je ne retravaillais jamais mes photos. Je les aimais naturelles. Mon appareil était le top du top. Il prenait des photos superbes. J'avais également un vieil argentique. Une relique que j'adorais. Je me sentais encore plus à l'aise derrière l'objectif que devant. J'avais maintenant une image de ma première fois. Un souvenir ailleurs que dans ma tête. J'avais été vraiment amère après ça. J'avais insufflé cette amertume dans chacune de mes relations. Aucune n'avait jamais duré. J'étais la fautive dans toutes ces histoires. Je partais. Je ne m'attachais pas. J'avais du mal à faire confiance aux gens. Je me disais qu'en imaginant le pire ou en quittant le navire avant, je ne serai jamais déçue. J'étais peut-être un peu idiote. Alvaro n'était pas contre la photo. J'allais pouvoir la garder. Je la passerais au milieu des autres sur mon écran, la tête sur l'oreiller. Peut-être que j'aurai envie de m'arrêter dessus. De me dire que cette soirée là n'avait pas été que dans ma tête. Ma mère m'avait toujours dit que la première fois était spéciale. Quel que soit le sujet. J'avais montrer mon corps pour la première fois à Alvaro. J'imaginais que ça lui donnait une place spéciale. Je n'avais pas pu oublier. J'avais pourtant cherché à travers le monde à mes heures de gloires. J'avais écumé les fashion week. Je ne m'étais pas attachée. J'avais bien trop peur que la passion me fasse haïr. Ce n'était certainement pas sa faute, je devais être spéciale. "Je l'ajouterai à ma collection de Mecs Mignons !" Je laissais un léger sourire envahir mon visage jusqu'ici fermé. Lui dire que j'avais été déçue m'avait un peu libérée. Je n'étais pas aussi à l'aise que je l'aurai été avec n'importe qui d'autre mais je me sentais mieux. Mon sourire s'accentua quand il annonça se détester aussi. Je ne savais pas si il disait ça pour me faire plaisir ou s'il le pensait mais dans tous les cas j'étais contente de l'entendre. En vérité je n'avais pas de catégorie Mecs Mignons dans le classement de mes photos. Je ne les classais que lorsqu'elles concernaient le travail. Mais j'avais pensé plusieurs fois à mettre en place cette catégorie. Pour faire de beaux rêves après les avoir regardées. Je reposais mon appareil sur le comptoir, près des quelques pièces que j'avais déposées pour régler mon verre. Mon appareil était ma meilleure arme. Je me cachais derrière lui. Je restais secrète, à l'abri de l'objectif. La seule chose que je ne gardais pas pour moi c'était mon métier. Ma passion. Je ne voyais pas le monde comme les autres. Les simples choses de la vie prenaient une dimension magique dans mon regard. J'étais amatrice de bonheur. "Oui, c'est un beau métier. Il me permet de m'exprimer... En quelques sortes. En fait j'étais mannequin mais Perth me manquait pendant les voyages... Et je suis bien plus à l'aise de ce côté ci de l'appareil !" Je haussais les épaules. Pour vivre heureux vivons cachés. Je m'accrochais dur comme faire à cette devise. "Ton travail te permettra de m'offrir des verres, en souvenir du bon vieux temps." Je souris. Le bon vieux temps n'avait duré qu'une soirée.

_________________

Should I Just Call It Whiskey.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
B. Álvaro Bradshaw
♔ HABITANT DE PERTH
POSTS : 165
PSEUDO : blue romance
AVATAR : zac efron (l)
CREDITS : a voir sur l'avatar
QUARTIER : Northbridge

MY ROLE PLAY CARD
TOPICS:

MessageSujet: Re: Why You Wann Show Up ♦ Alvaro & Oxana.   Sam 10 Mar - 16:03


Malgré cette seule soirée, ils avaient construit quelque chose. Une simple bas, mais il s’agissait tout de même d’un lien. Et pas n’importe lequel. Ils auraient très bien pu s’oublier, et ne rien attendre. Après tout, ils avaient tous les deux buts. S’ils avaient été totalement sobre, est ce que ça serait arrivé ? Personne ne peut le savoir, car quoiqu’on dise, l’alcool nous fait tout de même faire des choses que l’on ne ferait pas en temps normal. Il l’aurait surement remarqué, il aurait surement voulu faire connaissance, ils se seraient parlé mais sans plus. Alors que là, tout de même : ils avaient partagé une nuit d’intimité, ensembles. Il avait prit son numéro. Mais plus rien. Pourtant, il avait tellement pensé à elle. Comme si quelque les unissait et pas seulement cette nuit, mais autre chose. Il avait réussi à s’accrocher à elle en l’espace d’une seule soirée, bravo. Durant toutes ces années, il avait souhaité reprendre contact avec elle, s’excuser de ne pas avoir rappelé. Seulement il avait honte. Honte de ne pas l’avoir fait plus tôt, alors qu’il avait prit son numéro. C’était comme s’il s’était foutu de sa gueule : je prends ton numéro juste pour que tu t’imagines des trucs, mais il n’y aura jamais rien. Ce n’était tellement pas ça. Et maintenant qu’il pouvait s’excuser, lui expliquer, il n’en avait pas la force. Il ne se voyait pas recenser ses mauvais souvenirs, reparler de la mort de son père. Le passé était tel qu’il était, et on ne pourrait pas la changer. A moins qu’on puisse voyager dans le temps, comme nombreuses œuvres nous en parles, comme si cela était possible. Àlvaro n’y croyait pas, mais surtout il n’y trouvait aucun intérêt. Ce serait si facile si on pouvait retourner dans le passé comme on le voulait. La vie serait si parfaite à nos yeux, mais surtout : ce serait le gros bazar. Bref. Ce qu’elle lui dit, lui fit plaisir. Au moins, elle le trouvait toujours mignon. Cela n’avait pas changé. « Quel honneur ! » Il osa faire quelque chose qu’Oxana pouvait ne pas tolérer. Il lui prit son appareil photo. Malgré ce qu’on pouvait penser, Varo gérait pas mal non plus dans la photographie. D’ailleurs, lui aussi il a toujours préféré être derrière l’appareil qu’être sur la photo. Non pas qu’il se trouve moche, au contraire. Seulement, il préfère être celui qui fait ces photos, dont on peut être si fière par la suite. Ces photos qui deviennent plus tard de si bons souvenirs. Il la prit donc en photo, à son tour, et lui rendit l’appareil en très bon état. « Tu pourras mettre celle-là dans l’album femmes charmantes » Et cela fut suivit d’un clin d’œil. Ils commençaient tous les deux à prendre une confiance. C’était moins tendu qu’au début, beaucoup moins d’ailleurs. « J’aime beaucoup la photographie, enfin tout ce qui touche à l’art de la photographie ou cinématographie. Tu sembles en tous cas heureuse de faire ça. Je t’avoue que je ne sais pas ce que je vais devenir moi, mais je travaille dans le cinéma, en quelque sorte ça se rapproche à la photo, non ? » Le bon vieux temps… Oh oui. Il la regarda et souriait. « Ce serait avec plaisir, mais je t’avoue que je te préfère sobre que pompette… » Comme si leur passé ne se résumait qu’à de l’alcool, ce qui n’était pas totalement faux non plus.

_________________



« Nous serons ce que l'on ose. »
Revenir en haut Aller en bas
http://ridethewave.bbactif.com/t189-levanta-o-vestido-zefron http://ridethewave.bbactif.com/t192-lollipop#2614 Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Oxana J. Stevens
A D M I N I S T R A T R I C E
POSTS : 81
PSEUDO : dadeloux
AVATAR : Elizabeth Olsen
CREDITS : Jude ♥

MessageSujet: Re: Why You Wann Show Up ♦ Alvaro & Oxana.   Lun 12 Mar - 13:07


In A Old T-Shirt That I Loved

Faire partie de mon hit parade de mecs étaient une véritable chance. J'étais très difficile. Je m'accrochais au moindre détail. Mon métier avait approfondi ma vision. J'avais développé ce sens plus que les autres. Je rêvais d'une oreille musicale. Je me contentais de l’œil du photographe. Cet œil qui m'envoyait mille détails presque imperceptible à la seconde. Je voyais le moindre pli sur un vêtement, la moindre tâche. Je voyais aussi ce que les gens essayaient de cacher. Une mèche de cheveux qui effaçait subtilement un bouton, la main refermée sur un morceau de papier secret... J'observais les gens de haut en bas, sans louper un détail. Je ne me détachais jamais de mon appareil, prête à saisir chaque instant. Je ne l'oubliais jamais. Il était toujours pendu autour de mon cou ou dans mon sac. A portée de main. Je l'avais posé sur le bar. Il n'y avait que nous deux. Personne ne me le volerait ici. Alvaro s'en empara. Je le laissais faire. Cet appareil n'était pas le plus précieux que j'avais. L'agence m'en paierait un autre si celui-ci était abimé. A chaque nouveauté les patrons me proposaient les technologies les plus avancées. J'étais fidèle à la pureté. Je n'avais pas besoin de toutes ces options. Je me laissais prendre en photo. Naturelle. Je n'utilisais pas les artifices que j'avais appris dans mon métier de mannequin. Le bon profil, le sourire calculé, les mèches de cheveux au millimètre. Lorsqu'on participait à un shooting il fallait en faire des tonnes. Que tout soit parfait. Je n'avais plus ce soucis de paraitre jolie sur les photos. Je rougis. Je regardais l'image. Mes yeux semblaient regarder vers un horizon lointain. Ou vers un passé conservé en secret. Je reposais mon appareil sur le comptoir. "Oui, ça nous rapproche." Je réfléchissais un instant. Je ne voulais pas dire ça tout haut. Il était trop tard. "Tu veux travailler sur le devant de la scène ou dans l'obscurité. Tu veux être la star ou le créateur ?" Je préférais l'obscurité. La satisfaction des choses bien faites sans avoir à se regarder sur un écran. "Peut être que nous aurons l'occasion de travailler ensemble qui sait..." Les choses auraient pu être différentes entre Alvaro et moi. Nous aurions pu être l'un pour l'autre plus qu'une simple première fois. Mais ça n'avait pas été le cas. J'avais cessé d'espérer depuis longtemps maintenant. J'avais même oublié combien il était beau. Les images de cette soirée étaient devenues floues avec le temps. Aussi parce que j'avais voulu arrêter d'y penser. Aujourd'hui nous étions presque des étrangers. Des étrangers qui se connaissaient intimement. "Vraiment ? ... J'aurai bien parié le contraire !" Le ton se voulait badin. Je lui souris. Combien étaient passés après lui ? Aussi vite qu'il était passé. Ce qui différenciait Alvaro des autres c'est que je n'avais pas pu l'oublier dès le lendemain matin. Quelques années plus tard je me souvenais encore de ce que j'avais ressenti à ce moment là, et juste après. Je n'avais plus vu Alvaro qu'à de rares occasions. Aperçu. Comment avais-je pu passer à côté de lui pendant si longtemps ? Perth n'était pas une si grande ville. Ou alors nous nous étions croisés sans nous voir. "Je ne comprends pas comment nous avons pu ne pas nous recroiser depuis cette fameuse soirée..." Pendant longtemps j'avais espéré le voir, lui dire haut et fort combien je l'avais détesté. Lui crier qu'il n'avait pas été le seul. Mais toute cette rancœur était partie depuis longtemps. Je voyais Alvaro avec un regard apaisé. Il me semblait encore plus attirant que dans mes souvenirs.

_________________

Should I Just Call It Whiskey.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
B. Álvaro Bradshaw
♔ HABITANT DE PERTH
POSTS : 165
PSEUDO : blue romance
AVATAR : zac efron (l)
CREDITS : a voir sur l'avatar
QUARTIER : Northbridge

MY ROLE PLAY CARD
TOPICS:

MessageSujet: Re: Why You Wann Show Up ♦ Alvaro & Oxana.   Ven 16 Mar - 17:13


Peu importe, ils étaient déjà assez proches comme ça. Avec leur passé en commun. Il ne leur suffisait maintenant plus qu’une photo d’eux deux. Et là, la photo serait vraiment canon. En même temps, ensembles, ils formeraient ce qu’on appelle « le couple d’or ». Mais ils n’en étaient pas encore à ce stade là. Il faut croire que la vie veut les rapprocher à nouveau. Lui qui ne savait pas quoi faire plus tard, il avait choisit de travailler dans l’art du cinéma. Et voilà qu’elle était photographe. Certes, ce n’est pas vraiment la même chose : mais ça se rapproche. C’est là qu’elle lui demanda s’il préférait être dans l’ombre ou au contraire au grand jour. Il n’y avait pas photo, il préférait être dans les coulisses. Etre en permanence devant une caméra, ne plus avoir de vie privée. Très peu pour lui. Et puis, il trouve plus intéressant de mettre un film en marche que le jouer. C’est si simple de jouer. Du moins, il s’agissait du point de vue d’Àlvaro. Par ailleurs, il se trouve toujours derrière quelque chose. Derrière son bar, derrière les gens en cours. Il n’aime pas se mettre en avant, se mettre en valeur. Pourtant il le pourrait. Avec le physique qu’il a. Son visage. Son charme. Ses yeux. Il a tout pour être une star de cinéma, pour être l’idole de toutes ces préadolescentes, voire plus. Non, franchement, il n’en veut pas. Lui, l’idéale serait d’être metteur en scène. Il y a tellement de métiers derrière l’écran, tellement. Il a le choix. Pourtant, c’est celui là qui l’attire le plus. « Le créateur, c’est tellement mieux. Je penche plutôt pour être metteur en scène. Très peu pour moi d’être le fantasme de jeunes inconnues… » Je préfère être le fantasme de mes propres fantasmes. Il aurait pu rajouter cela. Mais non. Elle aurait pu deviner qu’il parlait de lui, et ça non ! « Ce serait un honneur de travailler en ta compagnie » lui dit-il accompagné d’un joli sourire. Pour cela, il devrait suivre plus souvent ses cours. Dans lesquels il ne s’investit pas du tout. S’il continue ainsi, il sera toujours au même niveau dans huit ans. Peut-être devrait-il faire carrière dans le surf… Oui mais non, le surf reste tout simplement une activité pour se relaxer, sans plus. Il se voit très peu surfeur professionnel. Vous l’aurez compris, il n’arrive pas à se projeter dans le futur. Comment peut-il donc se préparer pour ce qui va suivre ? Àlvaro est vraiment du genre à vivre au jour le jour. Jusqu’au jour où il regrettera ses choix. « Et bien écoute, je trouve qu’une fille est bien plus charmante lorsqu’elle est sobre. Par exemple, maintenant je m’aperçois que tu as de sublimes yeux, ainsi qu’un sourire si craquant. J’aperçois ta petite fossette quand tu souris, et j’en passe. Ce genre de détails dont on ne fait pas du tout attention lorsqu’on est pompette. » C’était sortit si facilement. Il n’essayait de rien faire. Pas de plan drague, ou autre. Il disait tout simplement ce qu’il pensait. C’est vrai qu’il venait seulement maintenant de se rendre compte de ses yeux. Jusqu’à maintenant, c’était presque que son corps qui l’avait fait fantasmé. Mais maintenant, il oubliait ce corps, et il craquait pour ce si joli visage. C’était comme ça, et pas autrement. Comment avaient-ils fait pour ne pas se revoir ? Peut-être qu’inconsciemment ils avaient tout fait pour s’éviter, pour oublier plus facilement l’autre. Et apparemment ça avait marché. « Peut-être qu’on voulait tous les deux rendre nos retrouvailles plus… magique, moins dans la normale quoi. Enfin tu m’as compris hein. »

_________________



« Nous serons ce que l'on ose. »
Revenir en haut Aller en bas
http://ridethewave.bbactif.com/t189-levanta-o-vestido-zefron http://ridethewave.bbactif.com/t192-lollipop#2614 Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Oxana J. Stevens
A D M I N I S T R A T R I C E
POSTS : 81
PSEUDO : dadeloux
AVATAR : Elizabeth Olsen
CREDITS : Jude ♥

MessageSujet: Re: Why You Wann Show Up ♦ Alvaro & Oxana.   Lun 19 Mar - 13:19


In A Old T-Shirt That I Loved.

J'acquiesçais à ce qu'il disait. J'étais surprise d'être d'accord avec lui. Je m'étais imaginé qu'Alvaro n'était sans doute pas le genre de mec que j'appréciais. J'avais été tellement vexée qu'il ne rappelle pas que j'avais inventé en lui un homme que je n'aimais pas. Il n'était pas celui que j'avais imaginé. Finalement il semblait avoir de nombreux points communs avec moi. Je ne pouvais pas le détester comme j'avais longtemps souhaité le faire. J'avais mille fois rêvé de la manière cassante dont j'allais lui parler lors de nos retrouvailles. Je n'avais pas tenu longtemps. Il s'était révélé encore plus mignon que dans mon souvenir. Surtout il semblait être quelqu'un de bien... En dépit du fait qu'il ne m'avait jamais rappelée. Il avait surement une bonne raison. Raison que je me garderai bien de lui demander. Il ne fallait pas remuer le couteau dans une plaie à peine réouverte. J'avais pu tester le côté lumineux. Le côté star. Je m'étais fait un nom dans le domaine de la mode. J'avai défilé pour beaucoup de créateur. J'avais eu la chance d'être quelqu'un de sage. On ne m'avait vu dans aucun journal people. J'étais restée discrète. Pas de vague. La rivière calme. Personne ne me reconnaissait dans la rue. Mais c'était déjà trop. Sourire devant l'appareil et ne jouer que de mon physique ne m'intéressait pas. J'avais eu besoin de montrer que je n'étais pas une simple façade. J'étais quelqu'un, en dessous. "Pourtant je suis sûre que tu aurais un succès fou auprès des jeunes filles !" Je souris. Auprès des plus vieilles aussi. Je n'avais encore jamais fait de photos pour le cinéma. Ma spécialité c'était la mode. Pourtant je n'aspirai qu'à me diversifier. Capter l'âme d'un film dans une simple photo était un défi que je rêvais de relever. J'aimais la difficulté. Alvaro parvint à me faire rougir. On m'avait souvent dit "tu es splendide chérie" au cours des shootings. Mais ça n'avait pas la même valeur. C'était différent lorsque le premier garçon avec qui vous aviez couché vous le disait. Les photographes répétaient ça à longueur de journée aux mannequins qui défilaient dans leur studio. Leurs mots étaient vide d'émotion. Je laissais échapper un rire léger. "C'est vrai... J'étais bien incapable de me souvenir ne serait-ce que de la couleur de tes yeux." Je fixais un instant son regard. C'était peut-être pour ça que je le trouvais plus beau aujourd'hui encore. Parce que la dernière fois j'avais loupé beaucoup de choses. J'avais bien trop bu pour me souvenir des détails qui faisaient son charme. Ce charme qui m'avait fait craquée un soir de fête. J'étais contente de ne le revoie que maintenant. De l'eau avait coulé sous les ponts depuis. J'étais un peu moins amère aujourd'hui. Nous avions à présent la chance de trouver des terrains d'entente. Je lui en avais tellement voulu autrefois qu'il ne valait mieux pas que nos chemins se croisent. Je me serai certainement ridiculisée. J'étais une gamine à ce moment là. Je hochais la tête. Ma main se promenait entre mon verre vide et mon appareil. "Si nous nous étions revu plutôt ça n'aurait pas été magique... Mais certainement spectaculaire. Un sourire amusé me vint au visage. Je ne sais pas ce que j'aurai été capable de te faire subir..." Je regardais dehors. Le soleil brillait encore. J'aurai aimé penser à mon maillot de bain. J'avais une folle envie de me rafraichir les idées. De plonger dans l'eau bleue. J'étais attirée comme un aimant par la mer. Mais je n'avais pas d'affaires de bain, je sortais du bureau. Je soupirai. J'espérais qu'il fasse beau le lendemain. Je me retournais vers Alvaro. "Est ce que tu travailles ici tous les jours ?" Je saurai à présent où venir boire un verre en bonne compagnie. J'aurai aimé qu'il soit l'heure pour lui de fermer le bar. Que nous allions nous promener un peu. Mais à quoi m'attendais-je ? Nous avions seulement couché ensemble il y a très longtemps. J'irai à la plage en solitaire.

_________________

Should I Just Call It Whiskey.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
B. Álvaro Bradshaw
♔ HABITANT DE PERTH
POSTS : 165
PSEUDO : blue romance
AVATAR : zac efron (l)
CREDITS : a voir sur l'avatar
QUARTIER : Northbridge

MY ROLE PLAY CARD
TOPICS:

MessageSujet: Re: Why You Wann Show Up ♦ Alvaro & Oxana.   Mer 21 Mar - 15:19


Pour certaines personnes, la célébrité est quelque chose d’exceptionnelle. Ils rêvent de devenir célèbre, d’être connus de tout le monde, à travers le monde. D’être dans les rêveries de tous ces inconnus. Qu’on parle d’eux, qu’on invente des rumeurs. Mais tout ceci, n’est pas fait pour Àlvaro, qui reste tout de même un jeune homme très discret. On pourrait penser le contraire, et pourtant, il préfère l’ombre. Certes lorsqu’il est en boite, ou derrière son bar il fait son show, mais sans plus. D’ailleurs c’est pour cela qu’il n’a pas envie d’être surfeur professionnel. Il tient à son intimité, et à sa vie privée, comparé à d’autres personnes qui n’en tiennent pas rigueur. Il sourit lorsque la jeune fille lui dit qu’il aurait du succès auprès des jeunes filles. Il le sait, et c’est bien là le problème. Il n’a pas besoin d’être connu pour apprendre qu’il a un certain sex-appeal. Pour la taquiner un peu il lui répliqua « Peu importe les filles, j’aimerais faire effet sur les hommes » Il testa son jeu d’acteur. Il tenta de rester sérieux, et de la regarder tout en lui prouvant grâce à son regard qu’il ne mentait pas. A ce moment-là, il eut un client. Il s’excusa auprès d’Oxana, et alla servir la personne. Pour revenir à elle, tout de suite après. A aucun moment il ne testait de la charmer, il lui disait tout simplement ce qu’il pensait. Jusqu’ici il n’avait pas remarqué ses yeux, les traits de son visage, et bien d’autres détails qui font toute sa beauté. On pense qu’il est dragueur, seulement pas du tout. Il dit ce qu’il pense. Sauf lorsque la personne en face de lui ne lui plait pas du tout. Il évite de le lui dire, et réussit très bien à s’esquiver. Pour lui, certaines personnes sont moches, mais il sait très bien qu’elles ne sont pas moches, mais tout simplement pas à son gout. Seulement s’il reste en face d’une telle personne, il risque de lui dire tout ses défauts, et paf. Il sera fiché comme gros connard. « Pourtant mes yeux sont de ce qu’il y a de plus beau chez moi » Il ne pensait même pas à son corps qui pouvait en faire baver plus d’une. Car pour lui, son plus bel atout restait ses yeux. « Non ? » En fin de compte, il ne souhaitait même plus entendre sa réponse. Il se sentit gêné. Et détourna la conversation sur autre chose. « D’ailleurs à ce propos, je ne m’excuserais jamais assez… je t’assure que je voulais vraiment te rappeler, mais… tu sais, y a des choses qui arrivent dans ta vie qui font que tu laisses tout tomber. Et puis après, je n’osais plus te rappeler, parce que je savais que tu m’en voulais » Cela ne servirait à rien de lui parler de la raison qui a fait en sorte qu’il ne la rappelle pas. Cela suffisait. Du moins, pour lui. Peu importe ce qu’elle pensait de lui après cela. « Disons que je n’ai pas d’horaires fixes. Je travaille quand ils ont besoin de moi : le matin, l’après-midi, la nuit, toute une journée, une simple heure. Tout dépend des jours. Je ne sais même pas mes horaires de demain. C’est au jour le jour. Et toi, en tant que photographe, les horaires ne sont pas trop lourds ? »

_________________



« Nous serons ce que l'on ose. »
Revenir en haut Aller en bas
http://ridethewave.bbactif.com/t189-levanta-o-vestido-zefron http://ridethewave.bbactif.com/t192-lollipop#2614 Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Oxana J. Stevens
A D M I N I S T R A T R I C E
POSTS : 81
PSEUDO : dadeloux
AVATAR : Elizabeth Olsen
CREDITS : Jude ♥

MessageSujet: Re: Why You Wann Show Up ♦ Alvaro & Oxana.   Mer 28 Mar - 9:29


In A Old T-Shirt That I Loved.

La surprise me laissa sans voix. Pas une seconde je n'aurai pu imaginer qu'Alvaro soit intéressé par les garçons. L'information me laissa d'abord perplexe. J'essayais de déceler dans son regard si il s'agissait de la vérité ou d'une blague. Je n'étais pas capable de savoir. Son regard était impénétrable. Un client nous interrompit. Ca me laissait le temps de réfléchir à cette nouvelle et de la digérer. J'espérais que ce retournement n'avait rien à voir avec moi. C'était une de mes plus grandes peurs, qu'un homme devienne gai suite à une aventure avec moi. Je voulais toujours faire au mieux. Un peu perfectionniste dans l'âme. Ce besoin de perfection me suivait jusque dans des moments plus intimes. J'observais Alvaro avec une concentration extrême. Je décidais que non, il n'aimait pas les hommes. J'étais presque sûre qu'il me faisait marcher. Il s'occupait de son client avec beaucoup de professionnalisme. J'avais bien envie d'un deuxième verre. Mais je ne pouvais pas me mettre à boire dans l'après midi. Je buvais déjà bien assez en soirée ! Quand il revint vers moi je regardais Alvaro avec un sourire un peu rêveur sur les lèvres. Je pensais à tout ce dont j'avais rêvé avec lui plus jeune. Je plongeais à nouveau mon regard dans ses yeux. "C'est vrai qu'ils valent le détour !" Mais ce n'était pas la seule chose intéressante chez lui. Loin de là. Avoir couché avec lui me semblait loin d'être une erreur, même si il ne m'avait pas rappelée après. Beaucoup auraient aimé être à ma place. J'en étais persuadée. Je haussais les épaules. "Ne remuons pas le passé. Après tout nous avons grandi depuis. Nous ne sommes plus les adolescents de ce soir là." Simplement savoir qu'Alvaro avait voulu m'appeler après notre unique soirée me faisait plaisir. Je n'avais pas été ridicule ce soir là. J'avais eu raison d'avoir espoir. Parfois la vie choisissait d'autres voies que celle qu'on espérait. J'imaginais très bien qu'Alvaro avait une bonne excuse. Je ne le connaissais pas assez pour me permettre de lui demander quelle été la raison. Savoir qu'il ne m'avait pas oubliée juste après me suffisait. Je n'étais pas exigeante. "Si je comprends bien, pour espérer me faire encore servir par toi il faut que je passe au hasard !! C'était rare d'avoir la chance de se faire servir par un barman aussi mignon. Légèrement alcoolisée il m'était bien arrivée de draguer un barman mais jamais un si canon. Je posais la main sur mon appareil. J'avais la chance de vivre de ma passion. Mon métier était un plaisir. Je travaillais quand j'avais envie. J'avais toujours envie. J'avais seulement quelques heures de bureau à assurer. "Je travaille un peu selon mon envie. Tu sais... C'est moi qui choisit quand sont les séances photos. J'ai un peu tous les droits !" J'avais de la chance. J'avais fait ma carrière de mannequin et celle de photographe dans la même agence. Mon patron avait une confiance totale en mon travail. Ca me laissait plus de liberté. Je souris. "Mon patron est un homme... Je dirai qu'il me laisse un peu plus de liberté qu'aux autres photographes !" Je rigolais, évidemment. J'espérais bien que mes avantages ne venaient pas du fait que j'étais plutôt jolie et également la seule fille photographe de la boîte.

_________________

Should I Just Call It Whiskey.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
B. Álvaro Bradshaw
♔ HABITANT DE PERTH
POSTS : 165
PSEUDO : blue romance
AVATAR : zac efron (l)
CREDITS : a voir sur l'avatar
QUARTIER : Northbridge

MY ROLE PLAY CARD
TOPICS:

MessageSujet: Re: Why You Wann Show Up ♦ Alvaro & Oxana.   Dim 1 Avr - 21:17


Cela avait été assez drôle de lui avoir fait croire qu’il pouvait être attiré par les hommes. Il avait lu dans ses yeux qu’elle tentait de déchiffrer le vrai du faux. Savoir si ce qu’il disait n’était que conneries, ou au contraire toute la vérité. Après tout, il aurait pu ne pas la rappeler car il s’était rendu compte qu’il était attiré que par les hommes. La raison aurait pu être celle-là. Fort heureusement pour elle, il ne faisait que se jouer d’elle. Il était bien loin d’être gay. Dans sa vie, il ne peut y avoir que des femmes. Le seul homme qu’il pourrait aimer, c’est s’il a un fils. Mais aucun autre homme. Il a des amis, qu’il apprécie énormément, mais pas au point de les aimer à en mourir pour eux. Alors que les femmes, s’il tombe amoureux d’une, il pourrait lui donner sa vie. Bien qu’il ne montre pas du tout cela de lui. D’ailleurs en parlant de fils, s’il en a un, il veut un Àlvaro Junior, aussi beau que lui, avec les mêmes yeux, le même corps, et le même charme. Il veut un petit lui. Cela fait très prétentieux, mais il n’y a pas de mal d’avoir un fils qui nous ressemble. « C’est vrai ! On a grandit tout les deux. » Pourquoi remuer le passé ? On ne peut rien pour le modifier, alors qu’on peut tout faire pour avoir le futur que l’on souhaite, en prêtant attention au présent. Seulement si l’on ne sait pas trop quoi devenir plus tard, comme dans le cas d’Al, il est difficile de se projeter. Il y a ces fois où il se promène le long de la plage, tout en s’énervant contre lui, à ne pas savoir quoi faire de sa vie. Pendant ces moments, il n’a qu’une envie : crier, courir, faire comme s’il n’y avait personne autour de lui. Seulement, il y a toujours quelqu’un autour de nous. Même la nuit. « Ou je te donne mon numéro, et on se fixe un petit rencard » Il lui dit cela avec une pointe d’humour, tout en lui lançant un petit clin d’œil. Il ne serait pas contre, mais seulement il ne savait pas du tout comment elle, elle le prendrait. Autant, il préfère avoir les numéros des filles plutôt que leur donner le sien, mais à Oxana, il voulait bien tout lui donner. Il avait confiance en elle. Il savait qu’elle n’allait pas le donner à n’importe qui, ni qu’elle allait le harceler. Car il faut savoir qu’il est très peu sur son téléphone, il doit seulement le regarder une dizaine de fois dans la journée. Ce qui est très peu par rapport à la moyenne des gens. « Je vois qu’on est un peu dans la même situation » C’est vrai. Tous les deux, n’ont pas d’horaires fixes. Ils travaillent un peu quand ils le veulent. Ils sont les rois. Mais bien sur, les connaissant, ils ne doivent pas trop en profiter. C’est en quelque sorte grâce à cela, qu’on leur offre ce privilège, surement. Grâce à cette confiance qu’on a en eux. Le patron de Varo sait très bien que quelques soit l’heure qu’il lui propose, il sera là s’il est disponible, et si sa réponse est négative, c’est pour une très bonne raison. Il sait qu’il peut le laisser faire l’ouverture, ou la fermeture du bar. Il est en quelque sorte le deuxième gérant du bar. Pourquoi n’ouvrirait-il pas son propre bar ? ca serait une bonne idée. Mais pour cela, il faut qu’il en ait la foi, et pour le moment ce n’est pas trop ça. « Je finis mon service normalement dans moins d’une heure, ça te dit de m’attendre pour qu’on se balade un peu sur la plage ensemble ? »

_________________



« Nous serons ce que l'on ose. »
Revenir en haut Aller en bas
http://ridethewave.bbactif.com/t189-levanta-o-vestido-zefron http://ridethewave.bbactif.com/t192-lollipop#2614 Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Why You Wann Show Up ♦ Alvaro & Oxana.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Why You Wann Show Up ♦ Alvaro & Oxana.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The Hillywood Show
» Retro Taco Show.
» Rétro Taco Show 2011.
» Armée démon best of show peinture Throne Of Skulls
» Chris Sabin Vs Big Show

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RIDE THE WAVE ♒ welcome to Perth ( AUSTRALIA ) :: PERTH CITY :: The Coast-